Que peut-on attendre du jeu vidéo aujourd’hui ?

Je suis de la génération Playstation: bien que j’ai commencé avec la Master System II de Sega, je n’ai vraiment commencé à jouer qu’à partir de la Playstation. Et comme beaucoup de gamers de cette époque, ce que devient le jeu vidéo me désole un peu, mais pourtant…

Regardons un peu: combien de jeux n’ayant pas eu de suite ou n’étant pas une suite sortis récemment pouvez-vous me citer? Très peu finalement. Les Call of, Fifa, Assassin’s Creed, Uncharted, Pokemon, Professeur Layton s’enchaînent et peu maintiennent une certaine qualité à défaut d’une certaine originalité. La série Assassin’s Creed en est à son cinquième épisode et le sixième est déjà annoncé. Les Call of, chaque épisode est la copie carbone du précédent… Les Pokemon continuent leur petit bonhomme de chemin sans trop se fouler et en oscillant entre génération un peu craignos et quelques trouvailles sympathiques dans le gameplay…

Le re-nouveau n’est donc plus à l’ordre du jour: pas mal d’éditeurs ferment leurs studios quand ils n’ont pas de licence forte, d’autres n’arrivent pas à joindre les deux bouts (THQ, détenteur de la licence WWE ainsi que de la licence Darksiders, a fermé il y a peu), les gros nous re-servent la même recette à longueur d’années et surtout sont de plus en plus incohérents.

Blizzard oblige les joueurs de Diablo III à être constamment connecté quand bien même vous ne jouerez qu’en solo, EA nous fait le même coup avec Sim City! Sans compter Microsoft qui va proposer un système qui va tuer le marché de l’occasion en proposant un système de protection sur ses jeux qui seront utilisables que sur une seule console!
Capcom qui propose des DLC largement dispensables (qui auraient pu être sympathiques) à un prix exagéré!

Et le plus beau coup de ces derniers temps: Ubi Soft qui repousse la sortie de Rayman Legends qui devait à l’origine sortir mi-février sur Wii U en exclusivité. Il sortira en septembre sur PS3, Xbox360 et Wii U…
Enfin, le jeu vidéo se rapproche maintenant plus d’un film: vous jouez pendant quelques heures, vous en prenez plein les mirettes, vous finissez et vous passez à autre chose. Sauf qu’à 70€ le film sur console, ça fait un peu mal au porte-monnaie. Et j’exagère à peine, peu de jeu dépassent la dizaine d’heure de jeu sur l’aventure principale… Et ce n’est pas les trophées qui me donnent envie de les recommencer souvent…

Pourtant, dans ce marasme, quelques signes d’espoir: tout d’abord le premier signe de positif vient de Valve, célèbre pour les jeux Portal et surtout Half-Life. Valve a développé une plate-forme de vente de jeux PC: Steam. Sur cette plate-forme, en plus de gros jeux, on peut trouver moult jeux de développeurs indépendants (je vous recommande Endless Space si vous aimez la gestion et la stratégie) et souvent à prix raisonnables (mais méfiez-vous, les prix sont des fois tellement bas qu’on en achète beaucoup….).

Le deuxième espoir vient du monde des portables: le jeu sur portable s’est largement développé grâce à la démocratisation des Smartphones et on peut du coup trouver beaucoup de jeux: que ce soit des grosses licences ou des jeux originaux, il y en a pour tous les goûts.
L’interactivité proposée par le tactile (déjà exploité par les jeux DS mais sur celle-ci, le côté quasi-sectaire de Nintendo a empêché pas mal de jeux de voir le jour) apporte quelques innovations de gameplay bienvenues.

Bien qu’on en soit à une certaine simplification des jeux (les running-games où le principe est très simple, votre personnage court et avec une touche vous le faites sauter…), on revoit revenir le principe du scoring (activité consistant à faire le meilleur score sur un jeu). C’est sans compter sur d’autres développeurs qui, grâce à l’amour du jeu vidéo de certains joueurs, réussissent à sortir des projets comme Journey, Flowers ou bien Torment.

Enfin, mention spécial à Rockstar, qui mérite des bisous de tous les gamers, développeur de GTA, qui a décidé intelligemment de ne pas sur-exploiter sa licence phare et surtout de proposer des DLC de qualité (The Balade of Gay Tony est un excellent DLC…) à des prix modestes.

Bref, le jeu vidéo sur console est en train de s’enfoncer peu à peu dans une habitude qui pourrait lui coûter cher, et c’est le joueur (console) qui sera la victime (on parle déjà de jeux à 90€ sur la prochaine génération!). Mais la plate-forme de vente Steam et le développement du jeu vidéo sur smartphones et tablettes laissent espérer le meilleur. Et quand on voit des éditeurs comme Rockstar qui respectent encore le joueur et le jeu comme un art, cela met du baume aux petites coeurs de chacun d’entre nous.